Chaque mois, retrouvez un nouvel édito...

2016… et si on revenait à l’essentiel ?

Voici une nouvelle année qui commence, mais elle demeure pour nous une parfaite inconnue. « Le temps file » dit-on et il est vrai que nous avons un sentiment d’impuissance devant le temps qui passe, les évènements qui se succèdent et les contraintes du quotidien qui ne nous laissent souvent que bien peu de répit. On ne s’en rend pas toujours compte, mais les pressions, sollicitations et tentation, les activités toujours plus nombreuses finissent par nous asphyxier à petit feu, un stress étrange s’installe au plus profond de nous, on perd peu à peu notre enthousiasme et notre joie de vivre.

Que peut-on faire ? Serait-ce possible que cette année soit différente ? Peut-on encore vivre autrement ?

OUI, nous pouvons vivre autrement, à condition de refuser de continuer à nous disperser sous le flot de pressions et sollicitations, et de reprendre le contrôle sur notre vie et notre emploi du temps, à commencer par replacer les bonnes priorités !

Une étude de Médiamétrie a révélé que durant les quatre premiers mois de l’année 2014 le temps moyen passé chaque jour devant la télévision par un français était de 3h46 minutes. En 2015, le temps moyen passé quotidiennement sur internet par un adolescent atteint pratiquement 2h (enquête IPSOS), et j’arrête là la liste des activités qui sont proposées au quotidien, mais elle est encore bien longue  !

Vingt siècles plus tôt, alors que la situation était loin d’en être à ce stade, l’apôtre Paul exhortait déjà « rachetez le temps, car les jours sont mauvais » (Éphésiens chapitre 5 : verset 16). Pour cela Paul avait un secret : il savait se concentrer sur ce qui est essentiel, il ne perdait pas son temps à ressasser le passé, et mettait toute son énergie pour ce qui est important. Voilà ce qu’il déclare : « je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. » (Lettre de Paul aux Philippiens, chapitre 3, verset 13 et 14).

C’est vrai, il y a des choses qui nous sont imposées et auxquelles on ne peut se soustraire. Mais pour le reste, prenons du temps pour réfléchir à ce qui est important pour nous, gardons du temps pour soigner notre couple, nous occuper de nos enfants, prendre du plaisir avec nos amis, faire du sport et de saines activités. N’oublions pas de prendre du temps pour chercher Dieu, pour prier et lire Sa Parole et servons-le avec zèle, car toutes ces choses auront des conséquences éternelles. Vivons aussi l’Église comme une communauté vivante et chaleureuse, où nous pourrons trouver une véritable fraternité.

Et tout le reste alors ? À chacun de voir, d’y réfléchir, de mesurer l’intérêt de ce qui nous occupe et nous préoccupe. Mais une chose est sûre, il faudra en laisser de côté si nous voulons vivre cette nouvelle année différemment. Ça va être difficile, je n’en doute pas, mais je crois vraiment que ça en vaut la peine ! Alors, on y va ?

Très bonne année 2016 !

Pasteur, Michel Mauffrey