Chaque mois, retrouvez un nouvel édito...

Favoriser la paix !

Le mot d’ordre que je vous propose pour cette année 2019 se trouve dans le verset de l’épitre de Paul au Romains, au chapitre 14 et au verset 19 : « Ainsi donc, cherchons toujours ce qui contribue à favoriser la paix et à nous faire grandir les uns les autres dans la foi ».

L’année 2018 s’est terminée dans notre pays avec la mobilisation des « gilets jaunes ». Bon-enfant au départ, ce mouvement s’est rapidement durci, rejoint par d’autres groupes de mécontents mais aussi des « casseurs » bien décidés à en découdre. Les maîtres mots étaient revendications, puis colère, ensuite révolte. Nous sommes alors restés ébahis devant des scènes d’une violence inouïe qui nous ont pour la plupart surpris et choqués. En voyant ces images, je me suis dit que la paix dont nous jouissons aujourd’hui dans notre pays est bien fragile et que la barbarie humaine n’est jamais très loin. Dans l’histoire de notre pays et plus particulièrement dans notre belle région d’Alsace, beaucoup de sang a coulé dans des moments de violence terribles, et bien souvent pour des raisons bien légères, parfois incompréhensibles. Quand la haine et la violence ont commencé à remplir les cœurs, il n’y a bientôt plus de limite à la folie humaine ! Alors que Jésus, le sauveur du monde avait été accueilli à Jérusalem avec enthousiasme par la foule en liesse, c’est au cri de « crucifie-le » qu’il sera pourtant bientôt condamné sans aucune pitié.

La Bible nous met en garde, elle nous exhorte à être de ceux qui contribuent toujours à favoriser la paix, et à chercher le bien des autres. La prière de Saint François d’Assise fait écho à ce verset cité plus haut :

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie. »

Est-ce aussi NOTRE prière ?

Ne nous laissons pas gagner par l’état d’esprit qui nous environne au sein de ce monde égoïste où l’argent règne en maître et où la violence fait trop souvent office de loi, mais soyons sans relâche des porteurs de paix, de lumière et d’espérance !

Et qu’en est-il au sein de nos communautés ? sommes-nous là aussi de ceux qui favorisent la paix ou sommes-nous encore trop souvent critiques et tellement prompts à se juger les uns les autres, ou condamner si facilement nos responsables spirituels ? Sommes-nous prêts à nous oublier un peu nous-même pour investir auprès des autres pour les aider à grandir dans la foi ?

Alors que cette nouvelle année commence, c’est le moment de prendre clairement position et de choisir quelle sera notre attitude dans ce domaine. Cette dernière va déterminer bien des choses pour la suite …

Que Dieu vous garde et vous bénisse richement ! Bonne année 2019  !

Pasteur, Michel Mauffrey