Chaque mois, retrouvez un nouvel édito...

Ne baisse pas les bras !

« Sois sans crainte, Sion ! Ne baisse pas les bras, car l’Éternel ton Dieu est au milieu de toi un guerrier qui te sauve. Il sera transporté de joie à ton sujet et il te renouvellera dans son amour pour toi. » (Sophonie 3 : 16-17)

Sophonie a été le porte-parole de l’Éternel dans le royaume de Juda, sous le règne de Josias. Les rois précédents, Manassé et Amôn avaient encouragé le peuple à se livrer à des pratiques idolâtres et dégradantes. Mais Josias va entreprendre de faire disparaitre du pays les idoles et les sanctuaires contraires à la loi de Dieu.

Nous sommes dans un monde au sein duquel l’iniquité s’accroit de façon inquiétante, et nos valeurs judéo-chrétiennes sont complètement bafouées. Nous ne pouvons être qu’inquiets devant les lois qui apparaissent aujourd’hui, de plus en plus injustes, les chrétiens se sentent de plus en plus mis de côté alors qu’on fait preuve d’un étonnant laxisme face à une certaine immoralité. On peut bien légitimement penser que les choses n’iront qu’en s’aggravant, et forte peut-être la tentation pour nous de « jeter l’éponge ».

Mais la voix du prophète vient résonner à nos oreilles « Ne baisse pas les bras, peuple de Dieu, car Dieu est toujours au milieu de toi ». Non, ce n’est pas pour le peuple de Dieu le temps d’abandonner la partie, bien au contraire ! Dieu, qui a su susciter un « bon » roi du temps du prophète Sophonie est toujours celui qui se tient au dessus de toute autorité humaine, et nous pouvons encore nous attendre à lui ! Il est toujours ce Dieu puissant, lent à la colère et riche en bonté.

C’est le temps pour le peuple de Dieu de s’engager comme jamais dans la prière et dans le combat spirituel. Ne laissons pas le terrain au diable ! Dieu brûle toujours d’amour pour son peuple, et il aime notre pays, qu’il veut sauver et transformer ! Aujourd’hui, Dieu annonce encore à tous les hommes qu’ils ont à se repentir et revenir vers Lui pour être sauvés !

Peuple de Dieu, c’est toi qui détiens la clef : « si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, — je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays. ». Alors tout est encore possible !

Soyez bénis !

Pasteur, Michel Mauffrey