Chaque mois, retrouvez un nouvel édito...

Travaillons de mieux en mieux !

« Ainsi, mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, travaillant de mieux en mieux à l’œuvre du Seigneur, sachant que votre travail ne sera pas vain dans le Seigneur. » (Première Épître aux Corinthiens, chapitre 15 verset 58).

P arler du travail, est-ce vraiment une bonne idée au mois de mai, alors qu’il fait bon dehors et qu’il faut malgré tout partir travailler ?
Si le travail reste une valeur incontournable dans notre société, le travail est aussi clairement encouragé dans la Parole de Dieu. Le texte biblique va même jusqu’à dire « Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus. ». L’homme a besoin de travailler, non seulement pour recevoir un salaire et ainsi pouvoir subvenir à ses besoins, mais aussi pour une question d’équilibre personnel. Paul exhortait certains habitants de Thessalonique à « manger leur propre pain, en travaillant paisiblement ». Il semble qu’en ce temps là déjà, certains préféraient profiter du système ou de la gentillesse de leurs contemporains !

Le travail peut aussi devenir le théâtre de toutes sortes d’excès et d’injustices, et la Bible invite les employeurs et même les maîtres d’esclaves à rester respectueux, et à rémunérer leurs ouvriers correctement. Les chrétiens et les Églises devraient donc être des exemples à ce niveau. Encore beaucoup trop de gens sont encore tristement exploités tout autour de la planète et même tout près de nous. Combien d’employeurs peu scrupuleux profitent aujourd’hui encore des gens fragiles ou dans des situations difficiles, comme celles que traversent certains réfugiés, acculés à tout accepter pour pouvoir subsister !

C’est ainsi que le peuple Hébreux était exploité par le Pharaon qui les écrasait sous le travail et les corvées toujours plus difficiles et injustes. Il fallait en faire toujours plus, avec toujours moins de matériel mis à disposition. Et il ne fallait pas s’attendre en retour à la moindre marque de reconnaissance ! Cela ressemble malheureusement à ce que nombre d’ouvriers ou d’employés vivent aujourd’hui, sous la pression plus ou moins directe d’employeurs qui n’en n’ont jamais assez ! Beaucoup de gens souffrent aujourd’hui au sein de leur travail, sous les pressions grandissantes au nom d’une très exigeante « productivité ».

En tant que chrétien, nous devons il est vrai être des employés modèles. Mais veillons à ne pas nous laisser écraser sous le travail, ou séduire par les attraits d’une carrière séduisante au point de vivre de façon déséquilibrée, et de négliger notre famille, notre relation avec Dieu ou notre service en tant que disciple du Christ. Veillons à ce que notre travail ne devienne pas un maître toujours plus exigeant !

Nous avons en effet aussi un travail très important à accomplir pour le Seigneur et la Parole de Dieu nous invite à y être attentif et à travailler de mieux en mieux pour le Seigneur. Cela veut dire nous améliorer, nous former, nous laisser qualifier par le Seigneur. Soyons en sûr, le Seigneur n’abusera jamais de nous, et nous avons la garantie que notre travail ne sera pas vain. Notre travail sur le plan humain aura bien sûr son utilité, mais notre travail pour Dieu aura des conséquences éternelles !

Alors, au mois de mai, travaillons de mieux en mieux pour Jésus !

Soyez richement bénis

Pasteur, Michel Mauffrey