Chaque mois, retrouvez un nouvel édito...

Ne nous trompons pas de combat !

« Le commandement que je t’adresse, Timothée, mon enfant, selon les prophéties faites précédemment à ton sujet, c’est que, d’après elles, tu combattes le bon combat » (1 Timothée 1:18).

Dans le monde, on recense une cinquantaine de conflits en cours en 2018. Derrière ces conflits, autant de combats, de raisons différentes, de victimes et de drames. Il est beaucoup plus difficile de recenser tous les conflits qui font rage aussi dans les couples, au sein des familles, au travail ou désaccords avec le voisinage.

« Dans la vie, il faut se battre ! » entend-on parfois et il est vrai qu’on est parfois tenté de se battre pour tout un tas de choses plus ou moins importantes, plus ou moins légitimes, plus ou moins justes. Mais rappelons-nous que ces combats ne sont pas forcément les nôtres et qu’en tant qu’enfants de Dieu nous sommes appelés à être avant tout des artisans de paix. Le monde, le diable et même notre propre chair cherchent parfois à nous entrainer dans toutes sortes de causes et de combats qui ne sont pas les nôtres !

Mais il est un combat que nous oublions trop facilement, c’est celui de la foi ! C’est ce que Paul vient rappeler à Timothée dans le texte cité plus haut. Ce combat est spirituel, et il est de la plus grande importance !

Qu’on le veuille ou non, nous sommes engagés dans la plus ancienne, la plus longue et la plus meurtrière de toutes les guerres, celle qui a les conséquences les plus glorieuses ou les plus terribles pour les hommes et les femmes qui en sont le territoire disputé. Oui, ce combat est le nôtre, et nous devons rester concentrés pour y investir toute notre énergie.

Ne nous laissons pas non plus détourner par les attraits et la multitude des activités proposée par ce monde : en temps de guerre, un soldat ne s’embarrasse pas des choses de la vie (2 Timothée 2:4).

Des hommes et des femmes ont donné leur vie pour ce combat. Hébreux 11 nous dresse une liste de ces « héros de la foi » qui ont combattu de toutes leurs forces. William Booth, fondateur de l’armée du salut dira : « Tant qu’il y aura un être humain privé de la lumière de Dieu, je me battrai, je me battrai, je me battrai, je me battrai ! ».

Es-tu prêt pour ce combat ?

Que Dieu vous fortifie et vous équipe pour être des soldats efficaces !

Soyez richement bénis,

Pasteur, Michel Mauffrey